Stockholm
19 Dec, Wednesday
-2° C
TOP

La région Sud Est du Maroc

Le Sud Est du Maroc jouit d’un environnement naturel spécifique. De vastes palmerais s’étalant sur environ 200 km couvrent la vallée de Drâa et Tafilalet. Elles constituent un espace où se concentre la population locale. Ces oasis sont essentiellement un don des eaux des vallées de Drâa, Ziz, Ghris, Dadès… Sur leurs confins, le désert constitue un prolongement naturel. Ces dunes les plus remarquables sont l’Erg Chebbi à Merzouga et l’Erg Cheggaga à M’Hamid El Ghizlane.

Ce territoire représente un carrefour de brassage culturel par excellence. Pendant des siècles, diverses ethnies y ont cohabité : des amazighs, des juifs, des arabes, des populations noires…

Quant au patrimoine, le Sud Est se distingue par son architecture berbère. Des casbahs et des ksours construits en terre depuis des siècles forment des habitats communautaires et des palais seigneuriaux authentiques.

Au niveau historique, le Sud Est garde encore les traces des civilisations les plus anciennes. Les gravures rupestres de la préhistoire à Zagora témoignent du passage d’un monde de chasseurs à celui de pasteurs dans cette région présaharienne. A cela s’ajoutent les nécropoles protohistoriques de Foum El Rjam près de Tagounit et à Arfoud.

Autrefois, le Sud Est avait un rôle socioéconomique et politique déterminant. La grande cité de Sijilmassa, aujourd’hui en ruine, assurait les liaisons commerciales transsahariennes entre l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne au moyen âge.

La région fut également le berceau de certaines dynasties qui ont régné sur le Maroc notamment les Saadiens de Tagumadert et les Alaouites originaires de Tafilalet. Sans oublier les Glaoua, Seigneurs de l’Atlas, qui ont marqué l’Histoire du Maroc et celle du Sud en particulier pendant la première moitié du XXe siècle.

Ce riche héritage se conjugue avec la modernité qui dessine l’avenir du Sud Est. Sa richesse culturelle et naturelle a enclenché l’essor du tourisme et de l’industrie cinématographique. Ce territoire regorge également de richesses minérales exploitées depuis le début du XXe siècle à Imider, Bouazar, Imini, Leblida, Ahouli… Après son titre de Hollywood de l’Afrique, Ouarzazate jouit d’une renommé internationale comme capitale mondiale de l’énergie solaire avec la Centrale solaire Noor, la plus grande au monde.

Certes, de nombreuses contraintes retardent le progrès de la région du Sud est. Mais ces potentialités humaines et naturelles constituent des opportunités précieuses favorables à son développement durable.

Post a Comment

X